AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Expo d'art made in Victor ! [feat. Sora Shizumu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Bien installé à Ikebukuro
Bien installé à Ikebukuro


Victor Forêtblanche

Messages : 32
Age : 29
Emploi : Marchand d'Art
Localisation : Ikebukuro ♥



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

Expo d'art made in Victor ! [feat. Sora Shizumu] Vide
MessageSujet: Expo d'art made in Victor ! [feat. Sora Shizumu]   Expo d'art made in Victor ! [feat. Sora Shizumu] Icon_minitime1Ven 24 Juin - 20:20

Dans l’air s’élevait un parfum de curiosité. Entre les badauds, les habitués, les invités et les véritables amateurs, l’ambiance était au beau fixe et tout se passait bien. Cette petite exposition dans une aile du musée Kodai Oriento Hakubutsukan était une aubaine pour lui. L’occasion de rencontrer de nouvelles têtes, des gens d’Ikebukuro et d’autres artistes de la grande mégalopole. Ainsi il aurait dans son carnet d’adresse des personnes à contacter pour la prochaine exposition. C’était ainsi qu’il voyait les choses, Victor, une exposition n’était rien de moins que la préparation à l’exposition suivante. Ne pas perdre le rythme de celles-ci était important, car elles faisaient une partie de sa renommée, et contribuaient à remplir le portefeuille qu’il dégarnissait parfois trop. Encore qu’en ce moment, c’était plutôt calme, à bien y regarder. Et il n’allait pas s’en plaindre, loin de là !

Les gens allaient et venaient, et Victor se mêlait parfois à leur flot pour converser de concert avec telle ou telle personne dont on lui avait vanté l’influence, ou bien les relations. Il y avait là de quoi faire, mais il y avait aussi là de quoi se rompre le dos à l’effort. Faire des ronds de jambe avec tout le monde était un véritable travail d’équilibriste. Aussi ressentait-il parfois le besoin, entre deux conversations, de se reculer, de s’isoler, ou tout simplement de rester planté devant les œuvres de ces artistes à qui il donnait leur chance en leur faisant intégrer son exposition, aussi petite et locale soit-elle. Il serait bien sorti fumer d’ailleurs. Les établissements publics et leurs règles d’hygiène, non mais j’te jure…
Il prit une grande inspiration et salua de la tête une connaissance qui venait d’arriver, tandis qu’il se dirigeait entre les allées d’expositions pour s’arrêter devant une section pour l’heure vide de monde. Des photographies y trônaient. Certaines en couleur, la plupart en noir et blanc. Ses yeux marron se posèrent sur des silhouettes et des instants étranges immortalisés par le photographe, se demandant ce que cela aurait donné si c’était lui qui s’était amusé à prendre des photos. Une question qui restera à jamais sans réponses.

Son esprit s’égara sur des problèmes plus concrets et forts contrariants. Ses récentes approches de la mafia n’avaient donné lieu qu’à des escarmouches plus ou moins maîtrisés. Si la situation restait en l’état, elle avait toutes les chances d’aboutir sur un petit cadavre d’européen repêché dans la baie, pour peu qu’on ne retrouve jamais un cadavre. Mais ce n’était pas sa faute si leurs gorilles étaient encore plus mal éduqués que par chez lui ! Bon, déjà, ils parlaient souvent avec un accent, ce qui rendait difficile la compréhension de la conversation par un jeune homme encore trop récemment arrivé sur les terres du soleil levant. Et en plus de ça, dès qu’il regardait quelqu’un avec son air le plus gentil, on prenait ça pour de la moquerie et on exigeait des excuses ! Et Victor n’était pas homme à s’excuser à la légère, surtout avec des gens comme ça.

La question restait donc entière : comment allait-il se procurer des œuvres d’art asiatiques, sans l’appui de la pègre locale ? Il avait déjà un carnet de commande bien rempli ! Et il ne pouvait pas annuler. Cependant les dates n’étaient pas fixes et cela souffrait donc son bon vouloir de livrer quand il l’entendait. Malgré cela, le mystère de sa mauvaise approche restait entier…
C’est donc perdu dans ses pensées qu’il ne vit pas plus qu’il n’entendit quelqu’un s’approcher et regarder comme lui les photographies.


Hrp; Désolé c'est médiocre, j'essayerais d'être plus inspiré pour la suite :/
Revenir en haut Aller en bas


Master Of Game, Name Me Joker
✖ Master Of Game, Name Me Joker ✖


Sora Shizumu

Messages : 370
Age : 25
Emploi : Musicienne de rue/mendiante, model à ses dépends, vente d’information et bien sur, maître chanteuse professionnel. Sa ne vous suffis pas?
Localisation : In the street of the memories



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

Expo d'art made in Victor ! [feat. Sora Shizumu] Vide
MessageSujet: Re: Expo d'art made in Victor ! [feat. Sora Shizumu]   Expo d'art made in Victor ! [feat. Sora Shizumu] Icon_minitime1Dim 10 Juil - 0:55


~ Blaze ~

Peut importe se dont j’ai besoin
Peut importe ma présence
Demain sera t-il le même ?



Une semaine qu’elle attendait sa, l’exposition qu’on lui avait tant parlé était enfin accessible au public. Sa sœur lui en avait parlé tous les jours au téléphone, lui disant combien elle aurait aimée être avec elle. Ayame, sa sœur, était bien plus tableau que Sora, donc il était plutôt rare que les deux aille dans des expositions ensemble. Ou bien alors elles passaient leurs temps séparer l’une de l’autre. Bien qu’Ayame n’aimais pas spécialement voyager pour ‘’l’amour de l’art’’ comme les sœurs s’amusait à appeler sa, la jeune fille aurait pris le premier avion si sa lui permettait en même temps de revoir sa sœur. Mais bloquer par l’anniversaire d’une de ses amies qu’elle ne pouvait absolument pas manquer –car cette dernière était plutôt riche et connu, Ayame savait que la perdre de ses relations n’était pas envisageable selon sa mère- elle ne pouvait pas venir. Sa ne dérangeait pas spécialement Sora, a part qu’elle se sentirait surement un peu seul, sans la présence chaleureuse de sa sœur, les galeries était un endroit qu’elle chérissait. Les gens était plutôt calme la bas et il était facile d’être laisser tranquille.
Ajustant à nouveau la pince qui relevais ses cheveux-bien qu’il cascadait toujours le long de son dos, la pince était remplie de pierre bleu et fessait ressortir ses yeux-, elle se fixa dans le miroir. Robe noir en sois arrivant a ses genoux tenus par un corset au lacet bleu, chaussure a talon noir. Ni trop classe, ni trop habituel. De quoi passer inaperçu. Attrapant son sac, elle se dirigea vers l’entrer de son appartement, il était temps de partir, son taxi attendais déjà en bas.


XxXxXxX


Kodai Oriento Hakubutsukan, Sora y était déjà allé, rarement mais sa lui était déjà arrivée. En y entrant, elle constat que l’endroit avait bien changé, peut être car se n’était pas la même exposition, mais ce n’était pas seulement sa. L’endroit était bien plus bruyant que la dernière fois, l’adolescente pouvait voir, toute classe confondu. La plupart semblais savoir ou se diriger et c’était la ou Sora voulais aller. Décidant d’y aller d’abord en espérant qu’elle ne fessait pas le mauvais choix, vu l’heure la galerie ne devait pas encor être remplie de tout son monde habituel. Bingo, songeat-elle en voyant que, bien que beaucoup de monde semblait arrivée, la galerie était encor assez vide. Commençant par regarder les tableaux, en se disant intérieurement que sa sœur aurait sa tête si en rentrant elle était incapable de lui dire qu’elle tableau avait été exposée. Mais vraiment, se n’était pas se qu’elle aimait le plus. La plupart des peintures lui semblai fade, Ayame disait que son sens de l’esthétique était horrible en riant, mais Sora disait la même chose sur elle concernant les photos donc… Certaine peinture était vraiment belle, bien sur, il lui arrivait de rester de longue minute à les observer, relevant le moindre détail pour le garder en mémoire, parfois lire les plaques dessue, pour savoir son auteur et peut être regardé d’autre œuvre de la personne, plus tard.

**Mais se n’était pas sa**


Se n’était pas pour sa qu’elle venait dans se genre d’endroits. Fermant les yeux, elle remarquât que le volume sonore avait clairement changé depuis son arrivée. C’était un, voir deux niveau au dessue. Grimaçant en rouvrant les yeux pour constater que le nombre de personne avait aussi doublé. Elle décida de se retirer. Passer à un autre endroit, qui serait surement plus calme, et qui lui plairait bien mieux. Après avoir réussit à esquivée toute les personnes sur son chemins, sans leurs rentrée dedans accidentellement, elle pu enfin contempler sous ses yeux des centaines de photographies, l’endroit était bien plus calme, bien plus vide de personne. Sa lui arrachât d’ailleurs un sourire, les gens ne savait décidément pas voir les belles choses.

Sora avait pris des photographies dans sa vie, mais jamais elle n’avait trouvée la même sensation à regarder ses photos que celle exposer. Pas parce qu’elle n’était pas douer, ces photos était belle mais ne donnais pas du tout la même impression. Se postant devant des photographies en couleurs, elle se surprit à sourire devant une photo de la tour Effel, tellement communs comme prisent, il devait en exister des centaines, autour de cette photo on pouvait trouvée d’autre image de monument, du monde entier. Même si se genre de photo était commune, chacune était différente à chaque fois, les jeux de couleurs, de lumière, l’angle de prise, tout variait, c’était d’ailleurs sa qu’elle trouvait sa si fascinent dans la photographie, peut importe le nombre de fois que l’image est prise du même site, elle était toujours différente.

Ses yeux se posèrent sur une de ses photos, pour s’ouvrir en grand, c’est sa. Elle avait trouvée une de ses photos qui fessait battre son cœur, lui fessait rater quelque battement et semblais faire bouillir son imaginations, dans un torrent de flash et de couleurs. Une photo du Big Ben – pour les incultes, Big Be, est le surnom de la grande cloche installée dans la tour de l’horloge (Clock Tower) du Palais de Westminster, le siège du parlement britannique (Houses of Parliament), à Londre - Les couleurs avait été arrangée pour être dans tes ton dorée, et on pouvais voir les reflet de la lumière d’un arc en ciel. Oui c’était sa qui était à l’origine de son amour pour la photo, se genre d’image bien que rare, qui pouvais rappeler tant de souvenir, tant d’image, tant d’émotion, au personne qui les contemplais.

S’arrachant de ces photographies en couleurs l’adolescente se dirigeât vers celle en noir et blanc. Il y avait déjà quelqu’un mais temps pi. Les moments pris sur les photos semblait être fait pour faire rire ou arracher un sourire aux gens, des fêtes, des spectacles ou bien des situations comiques. Elle pouvait observer un clown tombant par terre lors d’une représentation, et même en noir et blanc, la scène ne semblait pas du tout triste. Il y avait aussi cette jeune femme, une russe si on en croyait le drapeau derrière elle, qui soufflai des bougis sur un gâteau alors que les gens autours d’elle, riait, souriait et semblais crier. Du coin de l’œil elle remarquât que la personne à coter d’elle, ne semblait pas plus que sa prêté attention aux photographies, en plus il lui empêchais de voir les images derrière lui. De nature polie, Sora n’irait jamais dire à quelqu’un de se pousser, ou de tout simplement partir. Mais cette homme, semblais perdu dans ses pensée et l’adolescente savait qu’il pouvait ne pas reprendre conscience de la réalité avant quelque temps. Alors prenant son courage à deux mains, serrant nerveusement avec sa main droite, le bas de sa robe pour se donnée de la motivation, elle entrouvrit ses lèvres, fixant avec ses deux yeux azure la personne à ses coter.


- Si les photographies ne vous inté-intéresse pas, vous n’êtes pas o-obliger de rester devant.


Se n’était pas vraiment gentil à dire, mais bon. Au moins sa sortirait n’importe qui de ses pensées. En passant, elle c’était exprimée en français. La jeune fille espérait d’ailleurs qu’elle ne c’était pas trompée de langue. Pour avoir côtoyé un certain nombre de personne, elle était capable de voir chez certaines personnes, si ils étaient totalement asiatiques et si non, d’où pouvait-il venir. Aillant beaucoup voyagée et du apprendre les langues. Sora n’avais pas d’accent –On lui avait répéter qu’avoir un accent en s’exprimant dans une autre langue était très mal vu, mais la jeune fille pensait que c’était simplement car la conpréhantion devenait bien plus dur-. La langue française n’avait par contre pas été une de ses préférer, surtout quand il s’agissait de l’écrire mais elle savait plus ou moins la parler c’était l’essentiel.


-V-vous êtes bien français ?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Bien installé à Ikebukuro
Bien installé à Ikebukuro


Victor Forêtblanche

Messages : 32
Age : 29
Emploi : Marchand d'Art
Localisation : Ikebukuro ♥



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

Expo d'art made in Victor ! [feat. Sora Shizumu] Vide
MessageSujet: Re: Expo d'art made in Victor ! [feat. Sora Shizumu]   Expo d'art made in Victor ! [feat. Sora Shizumu] Icon_minitime1Dim 10 Juil - 14:02

Victor lança un soupire à la face d’un vieil homme souriant en train de grimper le sommet escarpé d’une montagne, aussi vigoureux que ses accompagnateurs. Un sourire, une vie pleine de sourires, de joies, de bonheurs. Mais par quelles expériences avaient-ils dû passer pour sourire ainsi ? Ne connait la valeur d’un tel évènement que ceux qui ont vécu son exact opposé. La tête penchée de côté, les bras croisés sur son torse, il se gratta du bout de l’index la joue. Philosophiquement parlant en tout cas, il était dit qu’on n’obtenait jamais rien sans une contrepartie, et que chaque effort se voyait toujours gratifié d’une récompense, peu importe sa forme. Mais lui, quelle était sa croix, lui qui profitait sans cesse des plaisirs de leur temps, sans vergogne et respect de la détresse de ceux qu’il écrasait pour cela ? Il était hors de cette philosophie ? Mais non, à bien y regarder, il tirait juste autant de plaisir que les autres, sans avoir eu besoin de connaître de grandes peines. Cela lui ôtait une vie simple et facile, voilà la grande contrepartie à laquelle il s’était engagé. Les petites choses simples, comment pouvaient-ils les vivre après être allé aussi loin dans le revers du monde ténébreux qui était le leur ?

Le jeune homme ne vit pas immédiatement que quelqu’un l’avait rejoint pour observer les photographies avec lui. Forêtblanche se contentait juste en cet instant de divaguer en lui-même avant de se remettre d’aplomb et de retourner enguirlander ses invités pour en retirer des choses amusantes, nouvelles et distrayantes. C’est une petite voix fluette qui le tira de sa rêverie qui divaguait alors sur une soirée récente où il avait rencontré une jeune femme charmante mais sans obtenir autre chose d’elle que son nom. Il pensait à la contacter, mais ignorait s’il aurait le temps aujourd’hui, à cause de son emploie du temps chargé. On lui lança qu’il pouvait bouger de là, s’il n’était pas ici pour regarder les photographies. Bon ce n’était pas dit en ces termes, mais l’impression générale était celle-ci. Et qui donc lui avait lancé ça ? Sans savoir qu’il était le propriétaire de cette exposition ? Certes il ne regardait pas spécialement les photographies, mais il aurait bien fini par quitter son emplacement ! Voilà une rencontre qui démarrait mal pour cette… gamine. Bon, jeune femme dira-t-on vis-à-vis des vêtements agréables qu’elle portait. Une longue chevelure, une robe noire avec des lacets bleus au niveau du corset, une broche à pierres bleues également et des talons noirs. Autrement dit, une fille normale à Tokyo. Par contre, elle ne venait pas de lui dire ça en français ?

Comme pour confirmer cette impression, elle lui adressa de nouveau quelques mots, maintenant qu’elle avait son attention. Mais oui, elle parlait français ! Savait-elle qui il était alors ? Peu importe. Victor réajusta les manches de sa veste pourpre sur un pourpoint blanc. Il portait également un pantalon en toile blanche et des chaussures blanches également. Ca allait bien avec son teint et ses cheveux argentés. Seule la veste pourpre tranchait et rendait sa présence… bizarre, et attirante. Après tout, on ne voit pas pareille tenue tous les jours, et surement pas à la première d’une exposition ! Même s’il était bien connu que les artistes étaient extravagants, là on n’avait même pas affaire à un artiste.

> Je suis bien « français », et je vous prie de me pardonner d’avoir si longtemps monopolisé ces quelques photographies.

Victor s’écarta de deux pas. Assez pour qu’elle puisse voir les dites œuvres, mais trop peu pour donner l’impression que la conversation s’arrêtait là entre eux. Il était un peu intrigué par cette demoiselle qui pouvait faire une parfaite héroïne de manga à ignorer ainsi à qui elle venait d’adresser la parole. Tellement mignonne et naïve, ignorante de sa réputation de mangeur de femmes de tout âge… ou presque, il ne donnait pas dans le trop jeune non-plu ! Mais de vu, l’inconnue devait avoir quoi, 18, 19 ans ? On ne pouvait jamais être vraiment sûr avec les gens de nos jours. Un détail l’avait intrigué, il revint dessus, voyant qu’il avait lui aussi l’attention de la demoiselle.

> Vous parlez plutôt bien ma langue mademoiselle. Je n’ai pas l’honneur de vous connaître, mais laissez-moi me présenter : je me nomme Victor Forêtblanche, et je suis votre hôte, car je suis le commanditaire de cette exposition. Vous semblez aimer l’art photographique, ce que vous avez vu jusque là vous plait-il ?

Il avait fait quelques pas durant sa présentation, s’inclinant même avec grâce devant la demoiselle, parfait dans son rôle excentrique, qui n’était pas un rôle car il l’était réellement. Peut être que le début désastreux de leur conversation allait tirer sur quelque chose de plus positif avec sa réponse ?


Hrp; S'il y a un problème, n'hésites pas à me MP =3 (Ps; il parle lui aussi français du coup dans le RP)
Revenir en haut Aller en bas










Expo d'art made in Victor ! [feat. Sora Shizumu] Vide
MessageSujet: Re: Expo d'art made in Victor ! [feat. Sora Shizumu]   Expo d'art made in Victor ! [feat. Sora Shizumu] Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 

Expo d'art made in Victor ! [feat. Sora Shizumu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durarara!! Forum & RPG ::  :: 
Sunshine City
 :: Kodai Oriento Hakubutsukan
-